mardi 16 octobre 2012

"On dirait que le vent dit des phrases latines" Apollinaire.

La redoutée, destructrice, inévitable salle note est tombée : 4/20 en philo. Impression d'être une nullité totale. On n'est jamais assez prévenu : les notes qui chutent en hypokhâgne, ce n'est pas un mythe. Mais à ce point, et dans une matière que j'aime tant, le moins qu'on puisse dire est que j'ai du mal à l'accepter. L'ambiance joviale de la classe a nettement chuté, elle aussi. Je me demande comment un chiffre inscrit sur une copie est capable de nous miner à ce point, mais le fait est que chaque copie rendue chiffonne un peu plus les visages. Ma copie est criblée de points d'exclamations qui sous-tendent autant de "Jésus-marie-joseph-comment-avez-vous-pu-écrire-une-telle-énormité", je me sens ridicule. Je ne sais pas comment je me suis débrouillée, mais le prof a même cru que j'insultais Aristote (si j'en crois son annotation marginale, je cite : "!!! Aristote disposait d'une certaine intelligence !!") On en rirait presque.
 Dans les autres matières toutefois, quelques points positifs : 13 à ma première dissertation de lettres (Alleluja !) et 13 à ma première version anglaise !
Après réflexion, je pense qu'il est plus facile de partir d'un 4/20 que d'un 13, puisqu'en philo, je ne peux que progresser (à moins que j'aie 3 à la prochaine dissertation ?). C'est seulement très déconcertant de perdre onze points entre la terminale et la prépa.
 .

2 commentaires:

  1. Je trouve tes notes franchement encourageantes ! Deux 13 c'est bien ! Le 4 veut juste dire que tu n'as pas la bonne méthode et que tu as sans doute fait un hors sujet. Pour progresser, il faut que tu comprennes vraiment sur quoi tu t'es foirée. Ca ira tout seul, tu verras :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour tes encouragement c'est gentil :D

      Supprimer